Portrait de Chimiste : Noémie Emmanuel

Noémie Emmanuel

Docteur en Chimie et Radiochimiste pour Ion Beam Applications (IBA)

Noémie Emmanuel, 28 ans, a défendu, il y a un an, sa thèse portant sur la photo-oxydation en réacteur en flux continu. Elle est aujourd’hui radiochimiste chez Ion Beam Applications.

Quel est votre parcours professionnel ?

J’ai accompli tout mon parcours universitaire à l’Université de Liège. J’ai orienté mon master en chimie vers le milieu industriel en choisissant la finalité spécialisée, ce qui m’a permis de découvrir la vie « hors-université » lors d’un mémoire en radiochimie réalisé chez General Electric Healthcare. J’ai ensuite effectué une thèse de 4 ans portant sur les photo-oxydations à l’oxygène singulet en réacteur en flux continu au CiTOS (Center for Integrated Technology and Organic Synthesis, ULiège). Après l’obtention de mon doctorat en 2021, j’ai été engagée en tant que radiochimiste pour IBA. J’y travaille depuis un peu plus d’un an.

Quelles sont vos missions actuelles ?

En tant que radiochimiste, je suis chargée de développer la synthèse de traceurs radioactifs sur nos modules de synthèse. Je dois m’assurer que ces synthèses soient entièrement automatisées et puissent être facilement reproduites chez nos clients tout en donnant des résultats stables dans le respect des règlementations appliquées dans le domaine de la médecine nucléaire. Je suis également en contact avec les clients lors d’installation de matériel ou pour leur venir en aide en cas de questions.

Êtes-vous amenée à voyager ?

Oui, nous avons des clients et partenaires partout dans le monde et nous sommes souvent amenés à voyager pour nous rendre sur site.

Travaillez-vous seule ou en équipe ?

Nous sommes une petite équipe de radiochimistes et nous travaillons ensemble à la réalisation de nos projets. Nous avons tous les mêmes projets, nous nous les répartissons entre nous pour avancer plus efficacement. Il m’arrive donc de travailler seule dans le laboratoire mais contrairement à ce qui se passe pendant une thèse, je n’ai pas de projet « rien qu’à moi ».

Quel est l’aspect de votre métier qui vous plait le plus ?

Je suis fière de savoir que nos produits vont aider des patients dans le diagnostic de leurs maladies. C’est une belle source de motivation.

Quelles qualités faut-il selon vous pour exercer votre métier ?

Je trouve qu’il est important d’être de nature ouverte et sociable. Ce ne sont pas les premières qualités qui nous viennent à l’esprit quand on parle de métiers dans la chimie et pourtant c’est crucial pour établir et conserver de bonnes relations avec nos partenaires, clients et collègues qui sont de cultures parfois très différentes de la nôtre.

Pourquoi, selon vous, faut-il étudier la Chimie ?

La chimie est une science impliquée dans énormément de domaines. Ce sont des études qui ouvrent des portes très variées.

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes qui veulent se lancer dans des études de Chimie ?

Avancez à votre rythme. L’université met beaucoup de pression sur les étudiants et on peut vite se sentir dépassé mais il suffit d’avancer petit à petit à notre rythme et on s’en sort très bien. Profitez de vos études pour explorer un maximum de domaines différents et vous faire des contacts, la chimie est vaste et enrichissante !

Découvrez d’autres Portraits de Chimistes sur notre page :
https://www.aclg.be/reseau/portraits-chimistes/

Publié le 9 mars 2022 par Wendy Müller