Passer au contenu principal

Constante diélectrique

En solution, les forces d'attraction entre les ions de signes contraires sont réduites d'un facteur égal à la constante diélectrique εr :



La constante diélectrique de l'eau vaut εr = 78,5 à 25°C ; la force d'attraction entre deux ions de signes contraires sera donc réduite d'un facteur 78,5 dans l'eau par rapport au vide. La plupart des solvants organiques ont des pouvoirs dissociants plus faibles que l'eau ; leurs constantes diélectriques sont plus faibles que celle de l'eau (à 25°C, εr vaut 33 pour le méthanol, 24,3 pour l'éthanol, 5,02 pour le diméthyléther, 2,24 pour le tétrachlorure de carbone, 2,27 pour le benzène). Très rares sont les liquides qui ont des constantes diélectriques plus élevées que celle de l'eau et donc des pouvoirs dissociants supérieurs ; notons toutefois pour l'acide cyanhydrique HCN, εr = 114 et pour la formamide, εr = 109.

Les hydrocarbures sont des solvants non polaires ; ils ne provoquent pas de dissociation des électrolytes qui y sont d'ailleurs très peu solubles.